Offre de thèse – Marseille

L’industrie automobile est en train de vivre l’une des plus grandes révolutions de son histoire, avec la mise en circulation à l’horizon 2035 de véhicules totalement autonomes. Ce (long) processus, initié il y a une vingtaine d’années, s’accompagne d’évolutions technologiques incessantes visant à aider le conducteur et à le décharger progressivement des différentes tâches de conduite. Ces changements successifs atténuent progressivement le rôle actif du conducteur dans le processus de contrôle. Un conducteur relégué à un rôle de superviseur et ne reprenant en main le véhicule que de manière sporadique pour négocier, qui plus est, des manœuvres accidentogènes, pourrait produire un comportement erratique. L’objectif de cette thèse est précisément de concevoir et de tester sur des simulateurs, des aides à la conduite prenant la forme d’augmentations informationnelles bio-compatibles permettant au conducteur de réaliser en toute sécurité des manœuvres accidentogènes lors d’une reprise en main du véhicule (e.g., approche et franchissement d’intersections).

Auteur du message
Montagne Gilles
E-mail
gilles.montagne@univ-amu.fr
Discipline scientifique
Neurosciences Comportementales / Psychologie Expérimentale
Lieu et institution de rattachement
Institut des Sciences du Mouvement (UMR 7287 - Université Aix Marseille et CNRS) (Marseille) - Laboratoire Mécanismes d'Accidents (IFSTTAR - Salon-de- Provence)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *